Le citoyen : un acteur grandissant du développement économique

Aujourd’hui, le développement économique d’un territoire ne se limite plus à sa croissance. Il est plutôt synonyme d’une amélioration des conditions de vie de ceux qui l’habitent ou y travaillent. Dans cette logique, les quartiers, les villes ou les régions sont de plus en plus nombreux à solliciter l’avis des citoyens lors de leurs réflexions stratégiques. En quoi cette démarche est-elle pertinente ? Et comment s’assurer de bien collecter cette parole citoyenne ? Comment cette participation enrichit-elle le rôle du développeur économique ?

La consultation citoyenne comme levier de planification stratégique

Phénomène relativement nouveau dans le cadre du développement économique, la consultation citoyenne a deux avantages pour les collectivités.

  • C’est une opportunité de décider ensemble des orientations de l’avenir du territoire, et de mobiliser les gens autour d’un projet commun. Chaque communauté a sa propre définition de la qualité de vie. Et les critères pour l’évaluer varient énormément d’une municipalité à l’autre. Dans un village rural, on peut privilégier l’accès aux grands espaces. A contrario, dans une métropole, la proximité des services et la qualité des transports en commun sont des aspects déterminants. La consultation permet aux citoyens d’exprimer leurs aspirations, afin de dessiner ensemble les axes du chemin à emprunter.
  • C’est aussi une occasion de recueillir une grande variété d’idées pour le développement du quartier, de la ville ou de la municipalité régionale de comté (MRC). Ce qui est toujours précieux dans une démarche de planification stratégique. Bien sûr, il y aura par la suite, des arbitrages à faire en fonction des priorités et des budgets. Mais il ne faut pas se censurer ! Un projet mal ficelé ou une idée loufoque peuvent, lorsqu’on les retravaille ou qu’on les jumelle avec d’autres idées, devenir vraiment porteurs.

Le développeur économique effectue habituellement la planification stratégique avec des acteurs publics et du milieu des affaires. Comme la consultation citoyenne implique un changement d’échelle dans le nombre de participants à la réflexion, les ateliers traditionnels (focus group, world café ) se prêtent difficilement à l’exercice.

Comment récolter la parole du citoyen ?

Pour interpeller le citoyen, sans outrepasser le rôle de la ville, le développeur économique peut avoir recours à différents moyens de communication.

  • Le sondage

Outil classique, il demeure un excellent moyen pour la population de se positionner sur des questions clés. Nous l’avons utilisé dans le cadre de la planification stratégique d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières, l’organisme responsable du développement économique de la municipalité. L’enjeu de cette consultation ? Demander aux habitants si le développement durable devait être un critère de choix majeur pour les orientations à venir.

Pour faciliter l’accès au citoyen et respecter le caractère démocratique de la démarche, le sondage était disponible en ligne, et aussi en version papier dans différents lieux publics (ex. bibliothèques).

  • L’assemblée en ligne

L’objectif est de proposer une discussion lors d’un événement en ligne, sur une plateforme comme Facebook Live, par exemple. C’est l’option que nous avons choisie pour la consultation publique de la ville de Terrebonne, en complément d’un sondage. La population avait la possibilité de liker, de commenter en direct, mais aussi en différé à la suite de l’enregistrement.

La conversation numérique a l’avantage de permettre à tout le monde de chatter en temps réel, sans cacophonie, ce qui favorise l’émergence des idées. Et pour qu’elle se passe de façon optimale, voici quelques conseils ;

    1. Être clair dans le mode d’emploi de connexion à l’événement ;
    2. Penser à un point de visionnement dans un/des lieux publics pour ceux qui n’auraient pas d’accès internet ;
    3. Instaurer des règles du jeu dès le départ, en avertissant les participants que tout dérapage entrainera un blocage de la personne.

 

  • L’assemblée, version présentiel

De par sa proximité, cette forme d’atelier de réflexion peut être très fructueuse pour les très petites municipalités, mais est aussi utilisée par des villes plus importantes. De toute évidence, le contexte sanitaire de la COVID-19 n’incite pas à mener ce type de réunion de travail présentement.

À travers ces outils, le développeur économique a l’opportunité de se rapprocher du citoyen, qui n’est pourtant pas son interlocuteur habituel. Quels sont les impacts de cette nouvelle collaboration sur sa mission ?

Un indicateur précieux pour le développeur économique

Recueillir l’opinion d’une population sur une stratégie de développement économique donne de la profondeur à la mission du développeur économique. Cela l’incite à « sortir de sa bulle » pour avoir une meilleure vision de la réalité du terrain.

À la suite d’une consultation citoyenne, il est capable de mieux cerner l’identité et le caractère de son territoire. Quel est son positionnement ? Quelles sont les valeurs de ses habitants ? La collectivité est-elle ambitieuse dans ses projets, ou plutôt conservatrice ? Autant de questions qui rendront son accompagnement plus pertinent et plus efficace.

Ce nouveau dialogue lui permet aussi d’établir des liens entre les visions d’affaires et citoyenne. Cela favorisera le compromis dans l’élaboration de stratégies à court, moyen et long terme.

On l’aura compris, le rôle du développeur économique n’est pas d’imposer une vision du développement économique du territoire lors d’une consultation citoyenne, mais bien de prendre en compte la diversité des points de vue. Ce mécanisme de discussion et d’échange lui ouvre des perspectives différentes pour assumer des responsabilités toujours plus étendues.

En savoir plus sur la profession de développeur économique.