La transformation numérique, son avancement au Québec et par secteur (partie 1/3)

Transformation numérique :  Décryptage d’un phénomène incontournable, de son avancement au Québec et de son impact selon les secteurs. 

Cet article est le premier d’une série de 3 articles sur la transformation numérique.

Qu’est-ce que la transformation numérique ?

La transformation numérique, aussi appelée transformation digitale, consiste à intégrer des technologies digitales au sein d’une organisation. Elle créée ou améliore ses processus de production, l’expérience client, la performance de ses ventes ou toute autre activité. Elle impacte aussi bien les activités destinées au fonctionnement interne de l’organisation, que les processus à destination des parties prenantes externes. La transformation numérique a pour principal objectif d’améliorer la performance globale de l’organisation.  

Comme dans toute démarche stratégique, ce processus large nécessite de cerner ses besoins. Il est également pertinent de percevoir les leviers d’optimisation de la performance.

Prendre ce temps afin de devenir plus efficient et de suivre la tendance de la transformation 4.0 n’est pas toujours chose aisée dans le quotidien d’une organisation. Pourtant, cet investissement peut être salutaire face aux concurrents, dans les relations internes ou avec la clientèle.

Malgré la complexité apparente du sujet, la transformation numérique est accessible à tous. Elle concerne les organisations de toutes tailles (PME, entrepreneur autonome ou grande entreprise) et de tout type (entreprise privée, OBNL, institution publique, …).  

La transformation numérique sera efficace si elle s’intègre dans un véritable processus de réflexion stratégique. Cependant, il est important de comprendre, dans un premier temps, ce qu’est la transformation numérique, ses impacts, ses actifs stratégiques décisifs et le niveau d’avancée de son  organisation par rapport au marché.

Quel bilan de la transformation numérique au Québec ?

À l’occasion du salon de la transformation numérique, qui s’est tenu à Montréal les 17 & 18 avril derniers, un panel de 254 entreprises a été interrogé. La présentation de ces résultats sur divers aspects de la transformation numérique révèle notamment que les entreprises québécoises sont dans la moyenne mondiale. Plus de 50% des entreprises du Québec déclarent ainsi avoir entamé une démarche de transformation digitale. Cependant, l’Europe reste le territoire le plus avancé dans ce domaine. Concernant leurs motivations, ces entreprises rechercheraient avant tout une diminution des coûts et une amélioration de leur productivité.

Les secteurs d’activité présentent des différences notables en termes d’avancées. Ainsi, selon l’École des Entrepreneurs de HEC Paris, le tiers des entreprises du secteur de la finance et de la communication auraient intégrées les technologies de l’intelligence artificielle à leurs processus. Cela correspond au niveau élevé de la demande future pour ces technologies dans leur domaine. Plus étonnant, les secteurs automobiles et énergétiques seraient parmi les plus avancés, presque trop par rapport à la réelle demande.  

Concernant les autres secteurs d’activité, seulement 10 à 20 % des entreprises Québécoises auraient appliquées l’IA dans leur organisation.

La transformation digitale secteur par secteur

Tous les secteurs sont touchés dès aujourd’hui et sont amenés à être révolutionnés. Voici quelques  exemples d’applications de transformation numérique décisives :

  • Manufacturier : des lunettes virtuelles qui détectent des pannes, des problèmes, qui accélèrent la formation des apprentis et offrent une solution à la pénurie d’ouvriers qualifiés
  • Logistique : Des drones facilitent l’inventaire des colis et les transportent dans les immenses hangars, permettant de démultiplier la capacité de traitement des transitaires.
  • Agriculture : Des puces de contrôle sur les animaux permettent de contrôler en temps réel leur localisation, leur poids, taille, pression artérielle, activité, …
  • Science : L’impression en 3D permet de créer des organes vitaux, une avancée majeure pour sauver des vies.

Comme on peut le voir, la transformation numérique permet de servir des causes diverses. Pour l’application Traces, la géolocalisation appliquée à la lutte contre la contamination frauduleuse des sols, l’impact écologique est notable. En effet, l’application permet la traçabilité du parcours des camions du point d’expédition jusqu’à l’arrivée sur un site autorisé. Elle lutte ainsi contre les déversements non autorisés.

De plus, elle est déjà présente, ce n’est plus du futur. Il est donc important d’identifier la progression de son organisation et particulièrement les éléments favorables et défavorables à celle-ci.

Pour nous contacter

À venir “La transformation numérique, quels impacts et quels obstacles au sein d’une organisation” (article 2/3)

Le développement organisationnel, l’évolution des ressources humaines

Depuis le début des années 2000, la fonction des ressources humaines et l’enjeu de la productivité des entreprises sont grandement questionnés. Auparavant, la gestion des ressources humaines représentait principalement la productivité horaire, la valeur monétaire, le taux de rendement, autrement dit, les données chiffrées. La réduction des coûts, l’automatisation et la division des tâches étaient au cœur des préoccupations des dirigeants.

Le développement organisationnel apparaît comme une nouvelle manière de gérer, de faire fonctionner et d’organiser son entreprise. Il s’assure que les ressources humaines soit bien utilisées et selon leur plein potentiel. Là où les Ressources Humaines planifient et appliquent des processus et des programmes, le Développement Organisationnel accompagne.

Qu’est-ce que le développement organisationnel ?

L’arrivée de nouvelles générations et de la technologie, notamment, remettent en cause la gestion et la gouvernance des organisations. La dimension humaine est de plus en plus présente. On se préoccupe davantage de l’opinion, de la motivation et du ressenti de l’employé.

En effet, le développement organisationnel est axé sur l’optimisation du potentiel humain par des méthodologies, de l’accompagnement de gestionnaires et la mobilisation des équipes. Ainsi, il agit sur trois dimensions simultanément :

  • Rationnelle
  • Émotionnelle
  • Relationnelle

Contrairement aux ressources humaines traditionnelles, le Développement Organisationnel vise l’avancée de l’entreprise par le développement et l’évolution de l’humain. Il cherche à accompagner les gestionnaires et les soutenir dans les changements.

La vague de changements vient avec de nouveaux concepts tels que la maladie professionnelle et la socialisation organisationnelle. Selon les effets étudiés, il apparaît que la séparation des tâches et la concentration des efforts sur l’optimisation des processus peuvent engendrer des impacts sur la santé mentale.

Or, on ne prend plus en compte uniquement la santé physique mais également la santé mentale des individus. De nouvelles maladies professionnelles apparaissent et on prend davantage en compte l’opinion de l’employé et son bien-être.

La question de la rétention du personnel apparaît également. On ne se concentre plus sur les employés qui partent mais plutôt sur ceux qui restent. Comment les faire rester ? Que recherchent-ils ? Que faire pour qu’ils se sentent bien ?

La sociabilisation organisationnelle

La sociabilisation organisationnelle est un concept important dans le cadre du développement organisationnel. Il va développer le sentiment d’appartenance d’un employé au sein d’une entreprise et par conséquent son efficacité.

« Le concept de socialisation organisationnelle comme il est utilisé aujourd’hui est établi comme étant un processus où un individu doit acquérir une variété d’informations (formels) et de comportements (informels) pour devenir efficace dans son travail .» (Fisher, 1986)

Pour ce faire, il faut prendre en compte 4 niveaux différents d’impacts :

  1. Le niveau organisationnel touche à la culture, aux valeurs et à la connaissance globale de l’entreprise
  2. L’efficacité dans un groupe de travail et l’intégration dans un cadre de référence incarnent le niveau collectif
  3. Au niveau du travail, les enjeux de l’individu sont principalement de maîtriser les aspects techniques de l’emploi et d’en comprendre les règles et le jargon
  4. Enfin, au niveau individuel, les apprentissages personnels et le deuil de l’identité précédente constituent les défis à relever

Lors de l’arrivée d’un nouvel employé, l’accueil et l’intégration vont impacter l’adhésion à la culture de l’entreprise et l’acquisition de ses savoirs faire. Pour favoriser l’appartenance du collaborateur, la sociabilisation organisationnelle démontre également l’importance de la définition des tâches, de l’identification personnelle, de la composition du rôle et de l’intégration dans l’équipe de travail.

De l’importance d’intégrer le Développement Organisationnel dans la planification stratégique

La main d’œuvre est l’une des composantes du processus de production d’une organisation. Comme toute composante, elle peut être déterminante et doit être prise en compte dans la stratégie globale.

Avec sa dimension stratégique, le développement organisationnel arrime les ressources humaines et la stratégie d’une organisation. Il les intègre comme un actif stratégique qui amènera de la croissance. 

En effet, il cherche à amener les gestionnaires plus loin en les aidant dans la gestion de l’humain. En écoutant, en essayant de répondre au mieux aux attentes des collaborateurs et en les mobilisant, les gestionnaires permettront aux collaborateurs de mieux s’épanouir au travail et d’être plus productifs. Pour ce faire, ils doivent connaître et adhérer à la mission, à la vision et aux valeurs de organisation.

Il est donc important de relier le personnel et la stratégie d’une organisation afin d’éviter les départs ou les maladies professionnelles pour mener à bien sa mission et ses objectifs sur le long terme.

Pour nous contacter

Espace Stratégies partenaire d’Évènements les affaires

Évènements Les AffairesLe 4 avril 2019 – Espace Stratégies sera partenaire de la prochaine conférence Évènements Les Affaires « Développement économique – Créer des écosystèmes compétitifs pour attirer les investissements et les talents » à l’hôtel Le Westin Montréal, le 25 avril prochain.       

 

 

 

 

    Lire plus